Les actions de la Ligue de l’Enseignement avec le soutien du FSE

La Ligue de l’Enseignement a joué un rôle important pendant de nombreuses années aux côtés de l’école en mettant en place des actions de médiation entre ces dernières et les familles, des médiations santé ainsi qu’en portant les dispositifs relais du territoire.

Cette opération bénéficie du soutien de l’Union Européenne dans le cadre du fonds social européen.

Logement Relais

Les logements relais c’est quoi ?

Les Logements Relais sont nés de la volonté commune de la Ligue de l’Enseignement et du Conseil Départemental des Yvelines de mettre en place un lieu d’hébergement protégé destiné à l’accueil des jeunes femmes victimes de violences intra-familiales.

Objectifs :

  • Offrir à des jeunes femmes de 18 à 25 ans issues du département, une solution d’hébergement rapide dans un lieu protégé
  • Les soutenir dans ce moment de rupture familiale en apportant un accompagnement social global
  • Les accompagner dans leurs différentes démarches afin qu’elles puissent accéder au droit commun : parcours résidentiel, administratif, insertion sociale et professionnelle
  • Participer à l’élaboration et à la mise en œuvre de leur projet global d’insertion en étroite collaboration autant avec les travailleurs sociaux des 9 territoires d’action départementales des Yvelines.

Comment ça se passe ?

Conditions de séjours  :

Les logements s’adressent à des personnes qui acceptent la vie en colocation (deux jeunes femmes maximum par appartement) et possédant une autonomie suffisante pour assurer la prise en charge de leur quotidien (course, cuisine, vaisselle…). Elles sont responsables de l’entretien et de la bonne tenue des locaux qui leurs sont confiés.

Elles s’inscrivent dans une démarche d’insertion. Un accompagnement est mis en place à cet effet par le coordinateur afin d’optimiser au mieux les différentes démarches.

Établissement d’un contrat de séjour :

Un contrat de séjour sera établi et signé par les différentes parties ainsi qu’un livret de séjour pour une meilleure organisation et une visibilité des différents temps forts de la prise en charge.

Participation Financière :

En fonction de la situation et au cas par cas, les résidentes sont tenues de verser au début de chaque mois des frais d’hébergement dont le montant est fixé après étude du dossier par le comité de suivi.

Durée du séjour :

La période du séjour est de trois mois, renouvelable une fois après avis du comité de suivi.

Modalités de prise en charge :

Le coordinateur référent intervient auprès des résidentes :

  • Pour faciliter leurs démarches dans la vie quotidienne,
  • Faire le lien avec le travailleur social qui reste le référent,
  • Faire l’accompagnement pour les différentes démarches administratives,
  • Veiller à la bonne cohabitation au sein de l’appartement,
  • Mettre en place des ateliers (gestion du budget, calendrier…)
  • Il représente la ligue de l’enseignement auprès des partenaires sociaux.

Contact :

Coordinateur logements relais :

Benazzouz Mustapha

Téléphone : 06 20 81 45 61

email : logement.relais@laligue78.org

E.D.I – L’ESCALE à Mantes

L’EDI est un Espace Dynamique d’Insertion. Ses objectifs sont de faire bénéficier chaque stagiaire d’un accompagnement individualisé et d’une aide active, afin de chercher des solutions qui permettront d’élaborer un parcours d’insertion professionnel et social et, évoluer en fonction de son rythme et de ses besoins. Il bénéficie d’outils collectifs à travers des ateliers, afin de développer et mobiliser les ressources de chacun.

Retrouvez l’ESCALE sur son site dédié… www.escale.laligue78.org

L.E.J. – Lieux écoute jeunes

Le Lieu Ecoute Jeunes (L.E.J.) offre une écoute et un soutien individuel anonyme et gratuit aux jeunes, aux parents et familles en questionnement sur leur enfant ainsi qu’aux professionnels accompagnant des jeunes.

Le L.E.J. ne propose pas de prise en charge à long terme, mais permet un accès simple et rapide à une psychologue clinicienne :

– pour des difficultés ponctuelles,

– pour bénéficier d’un soutien individuel afin de dénouer certaines problématiques actuelles

– et, si cela s’avère nécessaire, des orientations auprès de professionnels spécialisés sont proposées.

Il s’agit d’une action de :

– prévention primaire pour les jeunes présentant un mal-être, des problèmes affectifs, des questionnements liés à l’adolescence (sexualité, autonomisation, projection dans l’avenir…),

– et de prévention secondaire pour des jeunes exposés à des situations à risques (usage et abus de produits psycho-actifs, souffrance psychique sans prise en charge, décrochage scolaire, contexte familial de maltraitance, d’insuffisance éducative ou de conflit, anxiété, dépression de l’adolescent, conduites à risques) avant que ces problématiques n’évoluent vers des troubles ou des déviances plus sévères (dépendances, ruptures familiales, échec et exclusions scolaires, délinquance…).

Les objectifs sont de  repérer et prendre en charge la souffrance psychosociale, le mal-être des adolescents et jeunes le plus précocement possible, recevoir les parents et si besoin, les soutenir dans leur fonction parentale, en lien avec les structures environnantes (Maison des parents à Trappes, Boutique des parents à Guyancourt…), s’inscrire dans un réseau de proximité en lien avec les jeunes, favoriser l’accès à la santé (soins, prévention), le suivi et l’accompagnement en lien avec l’entourage (professionnel et ou familial).

Publics ciblés

– adolescents et jeunes en difficulté (12 à 25 ans),

– parents en difficulté avec leur adolescent/e,

– adultes et membres de la communauté éducative en difficulté avec un jeune.

L’anonymat et la gratuité permettent que ce dispositif reçoive également les jeunes en situation de fragilité sociale et de précarité.

Modalités

Les entretiens ont lieu sur rendez-vous. L’anonymat est préservé lors de la prise de rendez-vous, seul un prénom est demandé.

Les permanences ont été développées et adaptées en fonction des besoins du public reçu.

  • à Trappes : à l’Institut de Promotion de la Santé : les mercredis de 14h à 18h, vendredis de 16h à 17h30 et les jeudis en fin de journée, de 17h à 19h30

– prise de rdv au 01 30 69 18 84

  • à La Verrière : à la Maison de Quartier Orly Parc, les mardis de 17h à 18h30

– prise de rdv au 01 30 13 87 64

  • à Elancourt : au Bureau Information Jeunesse, les mercredis de 17h à 19h30

– prise de rdv au 01 30 66 45 11

Médiation Santé et Social avec ADOMA

Depuis 2010, La Ligue de l’enseignement est sollicitée par l’ARS et ADOMA pour mettre en place un dispositif de Médiation Santé/Sociale au sein de ses FTM et ses résidences sociales implantées dans les Yvelines.

Cette médiation Santé/Sociale doit « permettre un soutien et un accompagnement des résidents de ces foyers tant dans le domaine des droits que dans celui de l’accès aux soins ».

Les médiateurs Santé/Social de la Ligue de l’enseignement travaillent essentiellement sur le terrain auprès des résidents en lien avec les responsables de résidence ADOMA et les partenaires. Ils s’engagent à garantir la confidentialité des informations données par les résidents et les partenaires.

OBJECTIFS

  • Faciliter et organiser l’accès aux soins et aux services des résidents – Réduire les inégalités en matière de santé
  • Sensibiliser, informer les personnes à la prise en charge de leur santé
  • Faire le lien entre le résidant et les professionnels sociaux et de la santé

MISSIONS Favoriser l’accès au droit commun et accompagner les publics les plus défavorisés dans leur parcours

  • Repérer et identifier les besoins par le biais d’entretiens individuels et/ou de rencontres informelles ; organisation de permanences individuelles d’accueil et d’écoute
  • Assurer une fonction de relais et de médiation entre les publics et les institutions spécialisées
  • Mettre en place un suivi médico-social avec ces institutions et orienter les personnes vers les structures compétentes
  • Accueillir et informer les publics afin de leur faciliter l’accès et l’appropriation des services proposés (Informer les résidents sur leurs droits)
  • Faciliter l’adhésion et la participation des résidents aux actions collectives de sensibilisation et d’information mises en place sur les résidences

Les quatre médiateurs de la Ligue de l’enseignement  interviennent  auprès des résidents ADOMA de 9 établissements répartis sur 3 secteurs:

  • Saint Quentin, dans les résidences : Les Alizés (Trappes), Les Prés (Elancourt), Les Coquelicots (Montigny), Les Noés (La Verrière) et La Minière (Guyancourt)
  • Mantes, dans les résidences : Braunstein (Mantes), Jean Jaurès (Gargenville) et Buchelay
  • Sartrouville, dans les résidences : Saint-Exupéry et La Frette
Adoma